header banner
Default

Même dans les pires conditions, le Makhzen continue de tuer! - Algérie Patriotique


Table of Contents

    Makhzen roi Mohammed VI

    Leur roi prédateur sur son trente et un narguant une pauvre victime. D. R.

    Une contribution de Mohsen Abdelmoumen – Incroyable ! Alors que nos voisins de l’Ouest viennent de subir un séisme meurtrier qui a fait près de 3 000 morts et à peu près le même nombre de blessés, chiffres provisoires, et que l’Etat algérien, en respect des normes internationales et par humanité, a immédiatement proposé d’ouvrir son espace aérien pour le transport des blessés et d’envoyer de l’aide en dépit de toutes les agressions qu’il subit quotidiennement de la part du Makhzen, celui-ci trouve encore l’énergie de dénigrer l’Algérie. Bien sûr, on comprend que le Makhzen ait de l’énergie à revendre puisqu’il n’a strictement rien fait pour secourir son propre peuple, ne prenant aucune décision sans les ordres du roitelet absent, alors que l’on sait que les premières heures suivant un séisme sont cruciales pour sauver les survivants bloqués sous les décombres.

    Au lieu de sonner l’alarme et de mettre en branle toutes les ressources du pays pour secourir les victimes, le Makhzen attendait que Mohammed VI, en train de festoyer en France, dessoûle de ses libations et daigne s’intéresser à son royaume qui n’a décidément rien d’enchanteur. Il a fallu 19 heures pour que le roi de Bousbir sorte de son trou pour affirmer qu’il prenait les choses en main, que l’aide nécessaire était prodiguée et, bien sûr, pour ouvrir un compte spécial destiné à recevoir des fonds. Le roi de la tomate et du cannabis, dont la fortune est considérable, va-t-il faire un don ? C’est la question à 8 milliards de dollars. Désormais, des villages entiers dans les montagnes de l’Atlas sont rayés de la carte et leurs habitants, abandonnés à leur sort sans eau et sans nourriture, n’ayant toujours pas reçu les premiers secours, doivent se débrouiller avec le peu de moyens qu’ils ont, sachant la misère dans laquelle ils végètent, pour essayer d’extraire les blessés et les corps des décombres.

    Ce n’est pas pour rien si le film Babel d’Alejandro Gonzalez Inarritu a été tourné dans ces régions miséreuses.

    Malgré le fait que l’Etat algérien ait été beaucoup plus rapide pour offrir son aide au peuple marocain que Mohammed VI, le Makhzen a quand même chargé ses mercenaires de taper sur l’Algérie, sans doute pour qu’ils ne perdent pas la main. Et l’on voit ici et là, dans les habituels tas d’ordures que sont les médias bousbiriens, et bien sûr dans les réseaux sociaux, des attaques ouvertes contre l’Algérie et son armée. Ils sont décidément indécrottables. Quelques exemples de calomnies dans la «presse» makhzénienne : un certain «spécialiste» de l’islam radical, à savoir Youssef Chiheb, déclare : «Nous n’avons pas besoin de compassion, d’empathie ni de charité particulièrement de l’Algérie». Un autre affirme que la double attaque terroriste qui a eu lieu au Mali, l’une sur le bateau Tombouctou sur le fleuve Niger et l’autre contre une formation militaire dans la région de Gao et qui ont fait 64 morts, «est parrainée par les services de renseignement algériens». Ils ont le culot d’accuser l’Algérie avec les bonnes vieilles recettes du qui-tue-qui, alors que le Maroc a créé et soutient le Mujao et que les sionistes et la France sont les véritables créateurs et soutiens des groupes terroristes.

    Ailleurs, un plumitif particulièrement en verve verse dans le lyrisme culturel cinématographique en traitant l’Algérie de «Rogue state» et de «Jamaica Inn», appliquant sur les autorités algériennes la célèbre tirade des Tontons flingueurs, «les cons, ça ose tout…». On dirait que l’Algérie fait office de muse à tous ces dégénérés. Et, cerise sur le gâteau, sur les réseaux sociaux, les Bousbiriens accusent l’Algérie d’être à l’origine du séisme meurtrier. Rien que ça ! Pour les Bousbiriens et leur Makhzen vérolé, tous les cataclysmes de la planète seraient donc générés par l’Algérie ? Professeur Laborit, au secours !

    Ainsi, le roi de Bousbirland fait la fine bouche sur les aides proposées par de nombreux Etats, ne donnant pas suite de prime abord à l’offre de l’Algérie, décidément bien généreuse malgré toutes les insultes et tentatives de déstabilisation menées contre elle depuis des années par l’entité voyou du Maroc, pour ensuite accepter «sous condition», selon leur ministre de la Justice repris par la chaîne Al-Arabiya, arguant du fait que l’aide de l’Etat algérien doit se faire en coordination avec le ministère marocain des Affaires étrangères. Comme s’il s’agissait d’une grâce royale ! Et pourquoi diable le ministre de la Justice, pourquoi pas celui de l’Agriculture ? Donc, ce roi noceur ravagé par l’alcool, la drogue et la fornication avec, entre autres, le groupe «d’invention spéciale» du Gabon, distribue les bonnes notes, acceptant ici, refusant là, en faisant de la géopolitique d’épicier et de vendeur de shit sur le dos de son peuple, se croyant encore à l’époque féodale ou le seigneur avait droit de vie et de mort sur ses sujets.

    S’il fallait une preuve de l’absurdité et du caractère archaïque de cette monarchie réactionnaire, elle s’étale aujourd’hui aux yeux du monde entier, enrobée des salamalecs coutumiers des larbins du palais royal qui ne tarissent pas d’éloges à l’égard de celui qui hante le quartier du Marais et qui chancelle le soir sur les trottoirs parisiens, le verre d’alcool à la main, en compagnie de ses mignons. Dans un Etat normal, le dirigeant qui laisse mourir son peuple sans lui porter secours devrait rendre des comptes devant les tribunaux et serait destitué, mais Bousbirland n’est pas un Etat normal. C’est juste une entité voyou et Mohammed VI est coupable d’avoir sacrifié son peuple à son ego. Quoi qu’il en soit, l’Etat algérien a quand même mobilisé trois avions qui étaient prêts au départ sur le tarmac avec 93 secouristes, agents spécialisés et médecins, de la Protection civile et du Croissant-Rouge algérien, et attendait le feu vert de Bousbirland.

    C’est dans l’un des torchons du Makhzen que l’on apprend que Bousbirland qualifie l’aide de l’Algérie de «pantalonnade» et déclare que – je cite – «le régime algérien s’est livré à une mise en scène fallacieuse sur le tarmac de l’aéroport militaire de Boufarik». Un autre renchérit en disant que l’aide du «régime algérien» est un canular et une fake-news. Bref, rien de neuf sous le soleil de Bousbir qui ressemble de plus en plus à Land 404. Néanmoins, cette réponse digne de la perfidie légendaire du Makhzen, personnellement, ne m’étonne pas du tout. Et pour être tout à fait sincère, je m’en réjouis. L’Etat algérien a démontré qu’il faisait preuve d’humanité et de solidarité dans les moments de grande détresse, même vis-à-vis d’un pays ennemi. Mais comme à chaque fois que nous avons tendu la main, ces enragés nous l’ont mordue. Soit. Nous nous en souviendrons.

    Connaissant la scélératesse de ce régime qui ne cesse de calomnier notre pays depuis des décennies et qui le cible avec une guerre multidimensionnelle, ses accusations mensongères, ses insultes contre nos martyrs, ses moqueries perpétuelles, sa réjouissance lorsque nos soldats et notre peuple meurent dans les incendies de nos forêts, sa soumission à l’entité sioniste, sa colonisation du Sahara Occidental et la répression du peuple sahraoui, tout cela, et j’en passe, démontre que l’Algérie perd son temps et son argent en voulant aider un pays qui se comporte comme un ennemi acharné. Faut-il encore rappeler le soutien et le financement du Maroc aux organisations terroristes visant l’Algérie, comme Rachad et le MAK, sans parler des félons bien connus, ces frelons qui nous harcèlent sur les réseaux sociaux, l’espionnage de nos autorités civiles et militaires avec le logiciel israélien Pegasus, les mensonges éhontés quotidiens des mercenaires du Makhzen dans leur presse d’égout, le trafic incessant de drogues diverses ? Ainsi, rien que pour le mois d’août, les services de Sûreté de la wilaya d’Alger ont saisi 1 417 kg d’héroïne, 19,15 g de cocaïne, 51 144 comprimés psychotropes, 4 781 kg de cannabis traité et 2 331 flacons de solution anesthésiante. Cette dernière information illustre parfaitement la véritable narco-guerre que nous livre l’entité voyou du Maroc. Puisque nous sommes, selon eux une dictature dirigée par une junte militaire, je suggère que les quelque 1,3 million de Marocains qui squattent notre pays sans participer à son économie aillent montrer leur allégeance à leur roi de pacotille en portant secours à leurs concitoyens.

    En ce qui me concerne, j’ai subi des menaces de mort de la part de nervis marocains via mon compte Twitter. Je préviens ces cloportes que plainte est déposée et qu’ils devront rendre des comptes. Ce n’est pas la première fois qu’ils s’en prennent à moi et ils ne me font pas peur. Notre combat contre ces crapules et leur infamie est permanent et nous en serons les vainqueurs. Ce séisme a mis à nu, une nouvelle fois, l’algérophobie qui ronge le régime pourri du Maroc. L’Algérie doit s’occuper de ses affaires, elle a le feu à ses frontières et doit les protéger contre ses multiples ennemis. Notre intégrité territoriale et notre souveraineté doivent être le souci principal de chaque Algérien et nous ne cesserons jamais de rendre hommage à notre grande armée qui protège notre territoire. Malgré les aboiements de ses multiples ennemis jaloux de ce qu’elle est et qu’ils ne sont pas, notre grande Algérie avec son histoire millénaire poursuit son chemin vers un avenir radieux.

    M. A.

    Sources


    Article information

    Author: Frank Fisher

    Last Updated: 1703310482

    Views: 426

    Rating: 3.8 / 5 (99 voted)

    Reviews: 92% of readers found this page helpful

    Author information

    Name: Frank Fisher

    Birthday: 2005-06-29

    Address: 0967 Kimberly Estate, Michaelbury, DC 53663

    Phone: +4216491357284834

    Job: Dietitian

    Hobby: Tennis, Beekeeping, Geocaching, Badminton, Gardening, Amateur Radio, Pottery

    Introduction: My name is Frank Fisher, I am a treasured, rich, capable, vibrant, intrepid, frank, spirited person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.